Comment souhaites-tu
partager le bulletin d’adhésion ?

Email
Facebook
Twitter
Whatsapp
Lien

Infos

Le gel du taux des livrets réglementés : une décision injuste qui prive les travailleurs et les citoyens de leurs intérêts légitimes !

Temps de lecture minutes

Communiqué fédéral

La Fédération des Activités Postales et de Télécommunications (CGT FAPT) tient à exprimer son plus vif mécontentement concernant la décision du gouvernement, à travers son Ministre de l’économie, de geler à 3 % le taux de rémunération des Livrets A et LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire) pour 18 mois minimum, mais aussi la baisse du taux du LEP (Livret d’Epargne Populaire) à compter du 1er août 2023.

Le taux calculé, 4 fois par an, par La Banque de France et proposé au gouvernement, aurait été supérieur à 4 %. Plus de 5 milliards d'euros d'épargne des citoyens sont concernés, tandis que les banques en tirent des avantages disproportionnés, captant plus de 40 % de l'épargne cumulée, soit plus de 2 milliards d'euros économisés. Cette mesure compromet les intérêts des travailleurs et des citoyens, et détourne la véritable vocation de ce dispositif historique.

Depuis sa création, le Livret A a été conçu comme un outil essentiel pour garantir l'accès aux services bancaires de base pour toutes et tous, tout en permettant de conserver l’argent épargné en toute sécurité. Ce dernier et le LDDS ont également été activés dans le but de financer des projets d'intérêt général, tels que le logement social, les infrastructures collectives, et la transition énergétique.

Au fil du temps, le Livret A a été délaissé par les instances financières, qui ont préféré accorder des avantages disproportionnés aux acteurs du secteur bancaire plutôt qu'aux épargnants et à la collectivité. La non revalorisation régulière du taux des livrets réglementés (Livret A, LDDS..), a eu pour conséquence directe une perte de pouvoir d'achat de plus de 20 milliards d'euros pour les épargnants populaires depuis 2018, alors que l'inflation galopante dépasse les 5 %.

De plus, le détournement de la vocation du Livret A, en l'utilisant de moins en moins pour financer des projets d'utilité publique, contribue à renforcer les inégalités sociales et à accentuer les difficultés des plus démunis.

La CGT FAPT demande 

donc aux autorités financières de prendre leurs responsabilités en révisant immédiatement à la hausse le taux du Livret A, par l’application, même moins-disant depuis 2020, du mécanisme d’indexation légal de calcul, et en veillant à son utilisation à des fins réellement bénéfiques pour l'intérêt général. 

Le choix politique, après la pression des établissements bancaires,  est fait également pour préserver le taux de collecte, important en 2022, sur des placements d’épargne tel que l’assurance-vie et minimiser des transferts massifs de fonds vers les Livrets A dans les prochains mois.

Le budget de l'État se sert également au passage en investissant l'épargne populaire en titres obligataires à taux réduits. En outre, le gouvernement prélève annuellement la quasi-totalité du résultat dégagé par le fonds d'épargne, soit plus de 300 millions d'euros en 2022, tout en utilisant la capacité de financement du logement social.

Pour justifier cette mesure, le gouvernement prétend favoriser le logement social, mais les faits exposent le contraire. En 2017, le nombre de logements sociaux construits a chuté, tandis que près de 5 millions de personnes sont mal logées et 2,5 millions en attente de logements sociaux.

Nous exigeons que les fonds collectés grâce au Livret A, LDDS, soient utilisés en priorité pour soutenir les projets d'investissements sociaux et environnementaux, tels que la construction de logements sociaux, la rénovation énergétique du parc locatif social, le développement des énergies renouvelables, et l'amélioration des infrastructures de santé et d'éducation.

La Cgt Souhaite 

la création d'un pôle financier public intégrant des établissements publics et le fonds stratégique d'investissement, afin de réorienter le crédit vers l'emploi et le développement durable, et de renforcer l'appareil produit par une nouvelle politique industrielle. Cette approche collective permet également de réorienter l'épargne vers les besoins sociaux et économiques, tout en garantissant l'accès aux services financiers pour toute la population. 

Le système bancaire et financier nous concernent toutes et tous, pas seulement les experts auto-désignés, dès maintenant et pour demain.

La CGT FAPT appelle

tous les travailleurs et citoyens à se mobiliser pour défendre leurs droits et l'intérêt général.  Ensemble, nous luttons pour une meilleure justice économique et sociale, selon les intérêts des travailleurs et des familles modestes au premier plan de nos préoccupations.

Montreuil, le 31 juillet 2023